Association

Historique

En 1989, sur la proposition de Liliane Boiral, présidente du Cercle Historique des Alpes-Maritimes, Henri Geist, entouré de quelques compagnons, décide de former un groupe archéologique au sein de cette association dont il devient vice-président.

L'enthousiasme engendré par le tandem efficace que forment Henri et Monique Geist, la rigueur des approches scientifiques et une nouvelle vision du patrimoine archéologique et ethnologique de notre région, assurent et développent l'influence du Groupe Archéologique qui, en 1995, se transforme en Cercle d'Histoire et d'Archéologie des Alpes-Maritimes, avec Henri Geist pour Président.

Des compétences en plusieurs domaines se sont révélées au sein du C.H.A.A.M. et sont maintenant reconnues par les milieux scientifiques.

 

 

Activités

Des sorties dominicales sont proposées sur des sites archéologiques et ethnologiques, dans les Alpes-Maritimes et le Var le plus souvent.

Ces sorties, dont l'approche s'effectue en voitures particulières, rassemblent parfois plus de cent personnes, et les traditionnels pique-niques se révèlent de précieux moments de convivialité.

Des sorties de reconnaissances et de prospections sont effectuées régulièrement.

Des conférences mensuelles sont présentées par des spécialistes ou par des membres du C.H.A.A.M. au musée de paléontologie humaine de Terra Amata, à Nice, complètent le plus souvent les informations recueillies sur les sites lors des sorties ou proposent des thèmes liés à l'archéologie en général. Les débats qui les concluent, permettent à chacun d'approfondir certains sujets.

Enfin, Archéam, bulletin annuel, est un précieux outil culturel qui constitue la vitrine du Cercle d'Histoire et d'Archéologie des A.-M. en apportant la preuve de l'utilité et de l'influence de l'association dans la recherche, la préservation et l'étude du patrimoine archéologique et ethnologique de notre région.

Travaux

De nombreux travaux de terrain ont été effectués sous la direction d'Henri Geist, dont les études sur les épierrements, les structures en pierres sèches, les enclos d'altitude, les carrières de meules, les galeries drainantes et autres ponts siphons, alimentent la carte archéologique des Alpes-Maritimes.

Les travaux menés par Roland Dufrenne sur l'interprétation des gravures rupestres de la région du mont Bégo forment le sujet d'un livre édité en 1997 : La vallée des Merveilles et les mythologies indo-européennes. Egalement spécialiste des gravures rupestres des sites du mont Bégo, dont il étudie les aspects techniques et matériels (araires, attelages, outils), Henri Pellegrini s'intéresse également à l'apiculture traditionnelle et aux anciens apiés.

Vincent Chavane a effectué un important travail sur les voies romaines de la région. Ce travail, malheureusement interrompu par une disparition prématurée, a été repris ensuite par le Dr Pierre Maestracci, lui-même disparu hélas.

Pascal Arnaud, professeur d'histoire et d'archéologie du monde romain à l'Université de Nice, en collaboration avec le C.H.A.A.M., a repris les fouilles de l'oppidum du mont Bastide, à Eze.

Le regretté André Tiret, spécialiste des ponts, s'était également pris de passion pour les fours à boulets dont il a réalisé une étude complète.

Les collaborations de certains membres du C.H.A.A.M. sont également à signaler, notamment celles de Denis Biette, de Jean Davoux, de Bénédict Lacavalerie et du Dr Pierre Maestracci .

Des sites et des hommes (archéologie et ethnologie pratique)

Sous ce titre, le C.H.A.A.M. propose des sorties archéologiques et ethnologiques qui permettent de retrouver sur le terrain les vestiges des activités de nos ancêtres. Leurs témoins sont le reflet de leur vie quotidienne où chaque structure, chaque aménagement représente l'ingéniosité et l'effort de l'homme sur la terre conquise.

L'archéologie et l'ethnologie pratique concernent tous ceux qui désirent découvrir l'histoire de l'homme à travers les pierres qui lui ont survécu et analyser scientifiquement les aspects géologiques, toponymiques, préhistoriques, historiques et ethnologiques des paysages traversés.

Les sorties "Des sites et des hommes" sont mensuelles et s'effectuent le dimanche. Leur programme, fixé chaque année avant le début de la saison (septembre), est communiqué aux membres de l'association et publié dans Archéam.